Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Archives > Janvier 2015 > L’Aria présente son dernier disque

L’Aria présente son dernier disque

Publié le 23 janvier 2015

L’Académie de recherche sur l’interprétation ancienne (Aria) de Rezé sort un nouvel album intitulé : « Octuors et quintette avec baryton à cordes ». Rencontre avec son directeur, Philippe Le Corf.

L'ensemble Aria Lachrimae Consort sort un nouvel album, autour d'un instrument recréé pour l'occasion : le baryton à cordes. (Agrandir l'image).

L'ensemble Aria Lachrimae Consort sort un nouvel album, autour d'un instrument recréé pour l'occasion : le baryton à cordes.

Pourquoi un nouvel opus consacré à Joseph Haydn ?

L'album a été enregistré du 23 au 27 octobre 2013 à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu (44). (Agrandir l'image).

L'album a été enregistré du 23 au 27 octobre 2013 à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu (44).

Deux ans après un premier disque dédié aux trios de Joseph Haydn (1732-1809), nous avons souhaité poursuivre notre découverte de son vaste répertoire en dépassant la formation du trio à cordes pour aborder des genres plus vastes allant du quintette (ensemble de 5 instrumentistes) à l’octuor (ensemble de 8 instrumentistes). L’occasion de révéler les prémices d’une musique qui trouvera son apogée, plus tard, avec Mozart ou Beethoven.

L’occasion également de faire renaître des instruments, comme le baryton à cordes ?

A la demande du prince Nicolas Esterhazy (1766-1790), lui-même musicien et grand amateur du baryton à cordes,  Joseph Haydn a composé une grande partie de ses pièces au service de cet instrument, qualifié à l’époque de « roi des instruments et instruments des rois ». Pour ce disque, nous avons recréé un ensemble complet d’instruments d’amour (les instruments d’amour sont des instruments anciens de la famille des violes ou des violons qui sont dotés de cordes métalliques, appelées cordes sympathiques, enrichissant par résonance les autres cordes).

Quelles sont les difficultés que vous avez pu rencontrer ?

Philippe Le Corf, directeur de l'Aria. (Agrandir l'image).

Philippe Le Corf, directeur de l'Aria.

Passées les étapes de reconstruction de ces instruments et la difficulté de se les approprier (pour le baryton à cordes l’élargissement du manche complique le déplacement de la main notamment), nous avons découvert que le répertoire choisi était d’un jeu extraordinairement difficile. Certaines notes n’existent pas. Mais notre travail de recherche est récompensé par le fait de ramener à la vie une musique.

Commentaire(s)

La production de l’Aria en chiffres

 

3 000

C’est le nombre d’exemplaires du disque mis en vente dans les points de vente habituels mais aussi au centre musical de la Balinière et en téléchargement sur internet pour ce dernier opus.

Écouter et télécharger les titres

25

C’est le nombre d’enregistrements commercialisés par l’Aria depuis son ouverture il y a 30 ans.

Site web de l'Aria