Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Archives > Fevrier 2016 > Des jeunes rendent hommage aux 19 fusillés

Des jeunes rendent hommage aux 19 fusillés
Thème : Commémoration

Publié le 29 février 2016

Des élèves du lycée Goussier ont participé à la cérémonie de commémoration des 19 résistants rezéens exécutés par les nazis entre 1941 et 1943.

Dix-neuf résistants rezéens ont été exécutés durant la Seconde Guerre mondiale, la majorité en 1943 à l’issue des procès des 42 et des 16 . La plupart étaient jeunes, voire très jeunes comme André Rouault, fusillé à 17 ans le 29 janvier 1943 et entré dans la résistance à l’âge de 15 ans. Un sacrifice qui ne laisse pas la jeunesse actuelle indifférente. Quatre élèves du lycée Goussier, en troisième prépa pro, ont participé dimanche 28 février à la cérémonie de commémoration des fusillés de Rezé.

La voix pleine d’émotion

« Il est important de faire revivre leur mémoire, de remercier ceux grâce à qui nous sommes français et pas allemands », estime Evan. La voix pleine d’émotion, Sophie et Emeline ont lu devant le carré des fusillés du cimetière Saint-Paul « La Rose et le Réséda » , le poème de Louis Aragon appelant à l’unité de la Résistance.

 
Cérémonie_fusillés_800 (Agrandir l'image).

Sophie et Emeline ont lu un poème de Louis Aragon appelant à l'unité de la Résistance

 

Ne pas oublier

La participation de ces jeunes est née de la rencontre avec Gilbert Boissard et Guy Le Floch. Marcel, le père du premier, a été fusillé le 13 février 1943. Le père du second, Pierre, a été assassiné par un SS en Tchécoslovaquie en 1945. Venus au lycée Goussier avec leur exposition sur la Résistance, les deux hommes ont su convaincre ces jeunes de prendre le relais de la mémoire. « Ceux qui ne connaissent pas l’histoire sont prêts à la recommencer », avertit Gilbert Boissard, plus que jamais mobilisé dans la lutte contre l’oubli et contre les totalitarismes de tous bords.

 

Les jeunes, acteurs de l’histoire

La participation de la classe de 3e prépa pro de Goussier s’inscrit dans un projet global et pluridisciplinaire autour de l’histoire de Rezé. « Il s’agit de placer les élèves dans l’histoire de la ville comme acteurs de cette histoire », explique Marine Breton, professeur de français. Une exposition des travaux des lycéens est prévue en fin d’année scolaire.

Commentaire(s)