Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Archives > Février 2015 > PLUm : le dialogue démarre avec les habitants

PLUm : le dialogue démarre avec les habitants

Publié le 26 février 2015

220 habitants des communes du Pôle Loire, Sèvre et Vignoble (Rezé, Vertou, Les Sorinières, Basse-Goulaine, Saint-Sébastien-sur-Loire) se sont réunis à Rezé, mardi 24 février, pour une présentation des enjeux du Plan local d’urbanisme métropolitain (PLUm) qui va se dérouler jusqu’en 2018.

PLUm : le dialogue démarre avec les habitants. (Agrandir l'image).

PLUm : le dialogue démarre avec les habitants.

En guise de préambule, Pascal Pras, vice-président à l’urbanisme de Nantes Métropole, a rappelé que face à la croissance démographique et économique, la métropole doit répondre aux besoins de la population. En matière d’habitat, d’emploi, de qualité de vie, elle doit être prête à accueillir 100 000 nouveaux habitants à l’horizon 2030. 87% d’entre eux résulteront du solde naturel (plus de naissances que de décès).

Très vite les premières questions ont fusé à l’attention des maires des communes du Sud-Loire :  La métropole perd-t-elle de son attractivité ? Quels moyens possède Nantes Métropole pour attirer des habitants d’autres départements ?  Chiffres à l’appui, ils ont confirmé la forte attractivité de la région nantaise (environ 14 000 habitants par an en plus sur le département).

Un document unique

Si le Programme local de l’habitat (PLH) et le Plan de déplacements urbains (PDU) sont déjà communs, les 24 communes possèdent leur propre Plan local d’urbanisme. Dans le cadre de la loi Grenelle, Nantes Métropole va devoir transformer ces PLU en PLUm, le « m » pour métropolitain.

Le PLUm organisera l’utilisation des sols à l’échelle communautaire avec les préconisations de développement durable. Il définira l’aménagement global, spécifiant quelle zone sera ou non urbanisée, prendra en compte les potentialités et les contraintes de chaque commune, etc.

Le PLUm, un "document unique mais pas uniforme », comme l’a souligné Gérard Allard. (Agrandir l'image).

Le PLUm, un "document unique mais pas uniforme », comme l’a souligné Gérard Allard.

« Unique mais pas uniforme »

Document d’urbanisme unique, il déterminera le cadre de vie des habitants pour les 15 ans à venir. Ce caractère unique a fait réagir la salle.  Comment préservera-t-on l’identité des communes et la diversité des lieux de vie ?   Une vision globale des enjeux n’empêche pas de prendre en compte la réalité des territoires.

C’est l’objectif de la concertation afin que les habitants fassent valoir leur connaissance du terrain et leurs expertises particulières. Le recensement de leurs attentes contribuera à affirmer la personnalité propre à chaque commune de l’agglomération.  Document unique mais pas uniforme , comme l’a souligné Gérard Allard.

Elaboration dans un dialogue citoyen

Dans chaque commune, des ateliers vont être mis en place autour de quatre grandes thématiques :

  • habitat,
  • déplacement,
  • environnement
  • économie.

A Rezé, près de 250 personnes ont fait acte de candidature pour y participer et réfléchir sur ces enjeux majeurs pour le développement de la ville de demain.

Trois séries de trois réunions vont être organisées dans les quartiers. Les premières auront lieu les 24, 26 et 31 mars. Retour auprès de Nantes Métropole à l’automne pour une réunion à l’échelle du pôle.

Déroulé de la concertation à Rezé. (Agrandir l'image).

Déroulé de la concertation à Rezé.

Commentaire(s)