Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Archives > Février 2014 > Le logement social au cœur du débat

Le logement social au cœur du débat
Thème : Conseil municipal

Publié le 14 février 2014

Le dernier conseil municipal de la mandature s’est déroulé le 7 février. La construction de logements sociaux à Ragon a suscité un débat de fond.

Vue depuis l'angle de la rue de la Robinière et de la rue des Poyaux (Agrandir l'image).

Vue depuis l'angle de la rue de la Robinière et de la rue des Poyaux

Ce conseil municipal a passé en revue plusieurs dossiers liés à l’urbanisme. L’un d’entre eux a donné lieu à un échange d’arguments entre majorité et opposition sur la place du logement social dans la ville. Les élus avaient à se prononcer sur la cession par la Ville de deux parcelles à Aiguillon Construction. Ce promoteur souhaite réaliser un ensemble immobilier de seize logements sociaux à l’angle de la rue de la Robinière et de la rue des Poyaux. Jacky Robin (DVD) s’est élevé contre le permis de construire arguant de la présence d’un puits. Yann Vince (PCF) a jugé  pour le moins curieux  l’argument du puits pour justifier le refus de cette construction  alors même que le groupe UMP, DVD a voté contre le Centre d’interprétation et d’animation du patrimoine lequel a pour objectif de développer l’accès des Rezéens au patrimoine de la commune . Et de renchérir :   Ce qu’en fait vous contestez c’est bien la construction de logements sociaux !

Se défendant d’être  contre le logement social , Philippe Seillier (UMP) a dénoncé  une densification débridée . Il a regretté que l’on inscrive  un immeuble de cette hauteur et de cette superficie à un endroit où il n’a rien à y faire . Pour l’adjoint (PS) chargé de l’urbanisme, Gérard Allard, ce projet répond au contraire à un  déficit de logements sociaux à Ragon  et à une  demande de logements dans l’agglomérationPour nous, il ne doit pas y avoir de quartiers avec du logement social et d’autres sans , a soutenu le maire, Gilles Retière, rappelant l’objectif de mixité sociale sur tous les quartiers. La cession des deux parcelles a été adoptée à la majorité avec quatre voix contre (UMP) et une abstention (Verts).

Un FJT à Pont-Rousseau

La conclusion d’un bail à construction avec Aiguillon Construction pour la réalisation d’un Foyer de jeunes travailleurs (FJT) de onze logements au 37 bis rue Alsace-Lorraine a rencontré moins d’opposition. Cette construction, l’une des plus insalubres du quartier Pont-Rousseau,  n’était pas réhabilitable , a rappelé le maire. La Ville l’a achetée logement par logement et vendue en mars 2013 à Aiguillon Construction. Compte tenu de coûts de démolition et de confortation de nature à remettre en cause le projet, le Conseil municipal a annulé sa délibération de mars 2013 et mis à disposition la parcelle via un bail à construction établi au profit du promoteur.

Hommages

En clôture de ce dernier conseil municipal du mandat, le maire a invité les présidents de groupe à prendre la parole. Par la voix de Katell Andromaque, les élus NPA se sont dits  heureux d’avoir pu participer aux débats (…), et parfois d’en avoir suscités Vous allez laisser l’établi plus que propre , a estimé Mireille Pernot (PCF) en s’adressant au maire, évoquant  des projets qui ont du sens mais aussi des finances saines . Philippe Seillier (UMP), à propos des élus quittant le Conseil, a salué  le temps, le dévouement, la disponibilité au service d’un engagement, et peut-être simplement au service des autres . Et d’ajouter :  Je me plais à penser que le vrai dialogue consiste à accepter l’idée que l’autre est porteur d’une vérité qui nous manque . Didier Quéraud (Verts) a remercié un maire  sensible à toutes les causes qui nous sont chères .

 Nous avons essayé de respecter chaque opinion , a insisté le maire, Gilles Retière, en associant à cette ligne ses prédécesseurs Alexandre Plancher et Jacques Floch.  C’était un Conseil municipal où il y avait quelques divergences, mais finalement beaucoup de convergences , a-t-il conclu en remerciant l’ensemble des élus.

Le maire a remis une médaille de la Ville de Rezé aux seize conseillers municipaux ne se représentant pas à Rezé au prochain scrutin municipal. La maire adjointe, Christine Coutant, a remis une médaille à Gilles Retière, élu à Rezé depuis 37 ans et maire depuis 1999.

Un vœu pour l’école du Corbusier

Le Conseil municipal a adopté à l’unanimité un vœu de soutien à l’école maternelle du Corbusier, menacée de fermeture faute d’effectifs conséquents. Née avec le bâtiment,  l’école reste l’emblème d’une histoire et d’un patrimoine et continue à jouer un rôle essentiel dans la cohésion humaine de la Maison radieuse , affirme ce vœu.

Une convention avec le cinéma Saint-Paul

Les élus ont approuvé l’établissement d’une convention entre la Ville et l’association La Paternelle cinéma Saint-Paul. Celle-ci s’engage à garantir l’accès de tous à une programmation de qualité à des tarifs raisonnés, à promouvoir l’éducation à l’image et à participer à la vie du territoire.

Associations sportives : les critères de subventions adaptés

Le Conseil municipal a voté en faveur de l’adaptation des critères de subventions de fonctionnement courant des associations sportives. Dans l’objectif de maîtriser l’enveloppe budgétaire consacrée à ces subventions, la Ville a souhaité prendre en compte la pratique sportive des jeunes et l’encadrement. La prise en charge des frais réels des clubs sera revalorisée.

Les 17 élus municipaux rezéens ne renouvelant pas leur mandat

Gilles Retière (PS), élu durant 37 ans

Dominique Mérel (PS), élue durant 25 ans

Annie Nicolas-Guillet (PS), élue durant 25 ans

Hubert Richard (PS), élu durant 25 ans

Alain Coutant-Nevoux (PS), élu durant 19 ans

Mireille Richeux-Donot (PS), élue durant 19 ans

François Simon (Verts), élu durant 14 ans

Loïc Simonet (Verts), élu durant 13 ans

Katell Andromaque (NPA), élue durant 6 ans

Jean-François Boëdec (PS), élu durant 6 ans

Hugues Boutolleau (PS), élu durant 6 ans

Annie Frétin (PC), élue durant 6 ans

Catherine Gosselin (PS), élue durant 6 ans

Cyril Hunault (PS), élu durant 6 ans

Chantal Kanga (Verts), élue durant 6 ans

Stéphane Louédin (Modem), élu durant 6 ans

Martine Métayer (PS), élue durant 6 ans