Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Archives > Décembre 2014 > Rythmes scolaires : la conférence rend son rapport

Rythmes scolaires : la conférence rend son rapport

Publié le 10 décembre 2014

La conférence citoyenne sur les rythmes scolaires a remis son rapport au maire, mardi 2 décembre 2014. Le fruit de 5 mois de travail fourni par 28 parents, enseignants et autres personnes qualifiées.

Jean-Jacques Blanc, président de la conférence citoyenne sur les rythmes scolaires, a remis le rapport de son équipe à Gérard Allard, maire. (Agrandir l'image).

Jean-Jacques Blanc, président de la conférence citoyenne sur les rythmes scolaires, a remis le rapport de son équipe à Gérard Allard, maire.

Instant solennel, mardi 2 décembre. Jean-Jacques Blanc, le président de la première conférence citoyenne de Rezé, a remis son rapport à Gérard Allard, maire, en présence d’une dizaine d’élus. Cette conférence citoyenne avait pour but d’établir un état des lieux suite au nouvel aménagement des rythmes scolaires dans les écoles et de faire des préconisations pour améliorer le dispositif.

Ce rapport d’une trentaine de pages est le fruit d’un long travail, de nombreuses discussions. Il est partagé par l’ensemble des membres a précisé Jean-Jacques Blanc. Je suis impressionné par votre travail construit, conséquent, a souligné Gérard Allard.

5 mois de travail

Le passage à 4,5 jours au lieu de 4 (ajout du mercredi matin) est-il bénéfique  pour l’enfant ? Et les nouveaux horaires ? L’allongement de la pause méridienne ? Les activités périscolaires proposées ? C’est à ces questions que parents, enseignants et autres personnes qualifiées - 28 membres au total -  se sont attelées du 12 juin au 5 novembre 2014.

Le travail s’est organisé en trois temps. D’abord une phase de diagnostic pour réaliser un état des lieux et bien identifier les enjeux. Partage de documents entre participants, analyse des données transmises par la municipalité, résultats d’une enquête réalisée auprès des familles par TMO Rennes, auditions auprès du personnel périscolaire et de conseil d’enfants, recueil de questionnaires diffusés dans les écoles…

Ces éléments nous ont permis de faire émerger trois enjeux principaux poursuit le président. Ensuite, une séance publique s’est tenue le 20 septembre pour s’assurer de leur pertinence. Quatre-vingt personnes y ont pris part, confortant la commission dans son travail. Enfin, d’octobre à novembre, les membres se sont réunis en ateliers.

3 axes de réflexion, 20 préconisations

Mieux tenir compte des besoins de l’enfant dans l’organisation de la journée. Garantir le droit à l’égalité pour tous. Assurer une continuité éducative entre les différents temps de la journée. C’est autour de ces trois axes de réflexion que les ateliers se sont formés. Au fil des échanges, une vingtaine de préconisations se sont dégagées.

Parmi lesquelles élaborer un projet de communauté éducative commun aux enseignants, Atsem (Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles), animateurs périscolaires pour donner des repères identiques aux enfants. Accorder des heures au personnel municipal et aux enseignants pour qu’ils travaillent ensemble. Ouvrir les conseils d’école aux acteurs périscolaires. Améliorer le retour au calme des plus grands après la pause méridienne. Mettre en place un outil de suivi des inscriptions aux activités périscolaires, inciter les plus fragiles à y participer et permettre à ceux qui ne mangent pas à la cantine d’y accéder le midi. Mieux prendre en compte les besoins spécifiques des maternelles en instituant un animateur référent par classe pour sécuriser les enfants.

Réponse de la Ville fin janvier

Nous allons étudier votre rapport, analyser vos préconisations, évaluer leur coût financier et humain. Nous vous rendrons réponse fin janvier. Merci encore de nous avoir fait partager votre expertise et d’avoir pris part à ce nouvel exercice de dialogue citoyen a conclu le maire.