Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Archives > Avril 2014 > Les écoliers ont classe le mercredi

Les écoliers ont classe le mercredi

Publié le 23 avril 2013

Depuis septembre 2013, les élèves de maternelle et d’élémentaire des écoles publiques ont classe quatre jours et demi par semaine, contre quatre auparavant. La demi-journée supplémentaire est le mercredi matin.

Pourquoi avoir réorganisé l’école sur quatre jours et demi ?

C’est avant tout dans l’intérêt des enfants. Jusqu’en 2007, ils allaient à l’école les lundi, mardi, jeudi, vendredi et samedi matin (ou mercredi matin, selon les établissements). En septembre 2008, Xavier Darcos, ministre de l’Education nationale, a supprimé les cours du samedi matin. Ce nouveau rythme a occasionné chez les enfants de la fatigue, du stress voire des difficultés d’apprentissage car les journées de classe étaient trop longues.
L’actuel gouvernement a souhaité réorganiser l’école sur quatre jours et demi. Pour mieux répartir les 24 heures d’enseignement hebdomadaire ; les faire coïncider avec les moments où la faculté de concentration des enfants est la plus grande ; et surtout raccourcir les journées de classe :  5h15 (contre 6h auparavant).
 

Aujourd'hui, quel est l'emploi du temps des écoliers ?  

 Désormais, les enfants vont à l’école les lundi, mardi, mercredi matin, jeudi et vendredi. Le matin, ils commencent comme d’habitude, à 8h45 jusqu’à 11h45. Le midi, ils bénéficient d’une pause déjeuner un peu plus longue de 11h45 à 14h (contre 11h45-13h45 auparavant). L’après-midi, ils terminent plus tôt : 14h-16h15 (contre 14h-16h45 auparavant).
Ce nouvel emploi du temps est le fruit d’un compromis : les attentes des parents d’élèves, des enseignants, des associations sportives, culturelles, de loisirs… n’étaient pas les mêmes. Neuf réunions de travail ont été organisées par la Ville, entre février et avril, avec eux. Un questionnaire a été adressé à 2 400 familles : 50% des familles utilisant l’accueil périscolaire et la restauration scolaire ont répondu.

Que dire de cette nouvelle pause du midi ?

 La Ville a pris l’engagement de repenser ce temps du midi, en garantissant 45 minutes d’activités d’éveil pour tous les enfants qui le souhaitent : artistiques, environnementales et physiques dans toutes les écoles, mais aussi avec des thématiques propres à chacune d’elles en fonction des projets existants, du quartier, des propositions des partenaires. Un effort particulier a été apporté pour la formation des personnels. Bien entendu, la sieste des plus petits est préservée.

Le choix du mercredi est-il judicieux ?

C’est ce que fixe le décret. Les familles ont pris l’habitude de profiter de deux jours pleins le week-end. C’est aussi plus simple pour les familles monoparentales qui organisent la garde alternée de leurs enfants. C’est également pour plus de cohérence avec les collèges et les lycées qui sont ouverts le mercredi et non le samedi.
Les enfants ont classe le mercredi de 8h45 à 11h45. Les parents ont jusqu’à 12h30 pour récupérer leurs enfants. Un temps de surveillance, gratuit, est assuré. Il n’y a pas de restauration scolaire ce jour-là. Les enfants qui vont en accueil de loisirs l’après-midi peuvent être pris en charge par l’Arpej à la sortie de l’école et déjeunent là-bas.

Comment s’organise l’accueil périscolaire du matin et du soir ?

L’accueil périscolaire du matin ne change pas et ouvre dès 7h30, y compris le mercredi. L’accueil périscolaire du soir débute une demi-heure plus tôt : 16h15 (contre 16h45 auparavant) et se termine à l’heure habituelle : 18h30.

Cela coûte-t-il plus cher aux familles ?

Non. La grille tarifaire de l’accueil périscolaire du matin, du midi et du soir n’évolue pas ; même si l’accueil périscolaire du soir dure plus longtemps.

 

 

Et dans les écoles privées ?

Les trois écoles privées (Saint-Paul, Sainte-Anne et Saint-Joseph, Notre-Dame) ont fait le choix de différer d’un an la mise en place de la réforme des rythmes scolaires comme la loi les y autorise. Elle entrera donc en vigueur à la rentrée 2014-2015.

 

 

 

Christine Coutant, première adjointe au maire en charge de l’éducation

A Rezé, l’éducation est une priorité et nous réfléchissons depuis 2008 aux rythmes de l’enfant. Nous sommes donc prêts. On ne prétend pas disposer de l’aménagement parfait dès 2013. On l’évaluera en cours d’année pour améliorer les choses à  la rentrée suivante. Mais notre objectif est le bien-être de l’enfant.

 

A savoir

14 communes sur les 24 que comporte l’agglomération nantaise appliquent la réforme des rythmes scolaires depuis la rentrée 2013.