Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Archives > Août 2014 > Abattoirs : le site est devenu dangereux

Abattoirs : le site est devenu dangereux

L’incendie du début août dans les anciens abattoirs désaffectés rue de l’Abbé-Grégoire a fragilisé des bâtiments qui menacent de s’effondrer. Des mesures d’interdiction d’accès ont été prises.

Les services de Nantes Métropole ont réparé près de 200 m sur les 1,5 km de clôture du site des anciens abattoirs et posé une quinzaine de panneaux d’interdiction d’accès de clôture en début de semaine.

L’incendie de 2011 et celui du début août, ont sérieusement fragilisé plusieurs bâtiments qui menacent de s’effondrer. Un risque qu’il faut prendre très au sérieux, a confirmé Gérard Allard. Le maire de Rezé est venu se rendre compte sur place des travaux en cours. Nous avons inspecté les lieux après l’incendie et nous avons vu que de nombreux visiteurs s’y introduisaient et notamment de nombreux jeunes de l’agglomération pour y faire des tags ou des photos. Or le site est devenu dangereux. Les pompiers et les services techniques de Nantes Métropole nous ont alertés sur ce risque d’effondrement subit.

La Ville a demandé à la police nationale d’accentuer sa surveillance lors des rondes sur le quartier la nuit. En journée, ce sont les agents du service municipal de la réglementationqui assureront des passages réguliers, confirme Gérard Allard. Les services de Nantes Métropole s’assureront régulièrement de l’état de la clôture.

Le vendeur tenu de dépolluer et de démolir

La société Voillet du Groupe Branchereau, vendeuse du terrain, doit assurer la démolition et la dépollution du site avant fin 2016, au regard de la loi et des conditions stipulées dans la vente à l’Agence foncière de Loire-Atlantique (AFLA). Cette société a déposé un permis de démolir fin juillet qui est en cours d’instruction jusqu’au 30 septembre.

De son côté, Nantes Métropole déjà propriétaire d’une autre partie du site, environ 1/6e de la surface situé à l’angle du bd Schoelcher et la route de Pornic (anciens bâtiments Scandia), engage elle aussi des mesures de protection contre les risques d’effondrement en attendant une démolition prochaine. En effet, le permis de démolir lui a été délivré récemment et les services de Nantes Métropole préparent un diagnostic en vue de la démolition.

Le maire de Rezé a rendu visite également aux riverains pour les informer de la situation et des travaux réalisés.

Géolocalisation

rue de l’Abbé-Grégoire, Rezé