Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > La Ville renforce son action au Château

La Ville renforce son action au Château

Publié le 22 décembre 2017

Agir davantage encore au Château. L’équipe municipale s’y était engagée. Au conseil municipal de décembre, les élus ont voté une série d’actions pour améliorer le cadre de vie des habitants du quartier classé prioritaire.

Le Château mérite notre attention et notre soutien, déclare le maire, Gérard Allard, le 21 décembre lors du conseil municipal. La pauvreté y est plus importante que dans les autres quartiers de Rezé. Plus d’un enfant sur deux vit dans une famille pauvre. Le taux de chômage atteint 21,1%. Nous devons apporter des solutions aux habitants du quartier, assure le maire. En 2017, les services municipaux se sont fortement mobilisés. Cette mobilisation sera renforcée en 2018. Les élus ont voté un plan avec 13 actions prioritaires.

Expérimentation réussie

26 actions ont été réalisées en 2017. 29 autres sont engagées. Ces actions ont permis d’améliorer l’accès à la culture, soutenir les familles les plus fragiles, lutter contre l’isolement, faciliter l’insertion professionnelle, apaiser et embellir le quartier. Nous n’avons pas attendu le projet de rénovation urbaine pour intervenir dans le quartier Château, explique Mireille Pernot, conseillère municipale en charge de la politique de la ville. Onze services de la Ville, des partenaires importants comme le centre socioculturel et la Soufflerie, ont participé à l’expérimentation initiée en 2017.

Renforcer l’action

Tout n’est pas résolu, indique Mireille Pernot. Nous poursuivrons nos efforts en 2018. Treize actions seront lancées. Parmi elles : l’aménagement du parc Paul-Allain, la réalisation d’un skate parc, la création d’une classe à horaires aménagés autour de la pratique de la musique, l’installation de la vidéoprotection, l’ouverture d’une maison de la santé. Nous continuerons également à accompagner le conseil citoyen, très impliqué dans le quartier et sa transformation à venir.

Réactions

Les écologistes estiment que la présence humaine de la Ville est nécessaire dans le quartier. Rezé à gauche toute ! est satisfait des moyens importants mis en œuvre qui produisent des résultats. Les communistes dénoncent le désengagement progressif de l’État dans les quartiers prioritaires. Les socialistes soulignent la mobilisation des habitants indispensable à la réussite de la transformation du quartier. Les républicains ne voient dans le plan d’actions aucune proposition qui donnerait une réelle chance au quartier et votent contre. Le maire regrette le positionnement des élus de l’opposition sur une délibération aussi importante pour les habitants.

 

EN BREF

Accessibilité : bilan 2016

« L’inclusion des personnes en situation de handicap progresse, annonce Sylvie Le Blan, adjointe au maire en charge du handicap. Même s’il reste encore beaucoup de travail. » L’élue a présenté le rapport 2016 de la commission communale pour l’accessibilité. Chaque année, l’instance composée d’élus, de représentants d’associations, d’usagers en situation de handicap, dresse un état des lieux de l’accessibilité de la commune. Création de nouvelles places de stationnement pour les personnes à mobilité réduite, mise en accessibilité de bâtiments communaux, accès facilité aux loisirs, à la culture, aux sports et à l’emploi. « La Ville et les acteurs associatifs sont mobilisés. La commission poursuit sa réflexion pour que chacun puisse participer à la vie de la cité. »

 

Stationnement : changements en 2018

À partir du 1er janvier 2018, ce sont les communes qui fixent le montant des amendes. À Rezé, la contravention de stationnement passera à 25 euros. Nous avons tenu compte des nouveaux montants pratiqués dans l’agglomération, notamment à Nantes, explique Christian Brochard, premier adjoint au maire en charge de la règlementation. Par ailleurs, le parking P+R de Pont-Rousseau passe en zone orange. Pour répondre aux besoins de stationnement des riverains, visiteurs et clients du secteur Confluent, ajoute Christian Brochard.

Repos dominical

En 2018, les concessionnaires automobiles installés à Rezé seront autorisés à ouvrir cinq dimanches dans l’année. Une dérogation au repos dominical est également accordée à tous les commerces de détail les dimanches 14 janvier et 16 décembre, et à tous les commerces de centre-ville le 23 décembre.

Maison de la justice et du droit

La Maison de la justice et du droit du Sud-Loire apporte une information juridique à tous les citoyens. Nantes Métropole la soutient financièrement. La gestion est assurée par la Ville de Rezé.

Arpej : convention renouvelée

La Ville renouvelle la convention d’objectifs avec l’Arpej-Rezé pour la période 2018-2021. L’association gère les structures d’accueil de loisirs ouvertes aux enfants et adolescents. L’Arpej-Rezé présente un bilan comptable positif et a vu sa fréquentation augmenter, rapporte Claude Lumineau, adjoint au maire en charge de la vie associative. La subvention versée à l’association sera augmentée de 60 000 euros par rapport à 2017 pour faire face au désengagement de la Caisse d’allocations familiales (CAF).

Crèche interentreprises

Une crèche interentreprises pourrait voir le jour sur un terrain appartenant à la Ville situé rue Emile-Zola. Aux manettes du projet : l’entreprise Happy Babees qui souhaite construire un équipement de 47 places. Les élus ont voté la mise en vente de la parcelle. « Nous n’avons pas de crèche interentreprises à Rezé, souligne Sylvie Le Blan, adjointe au maire en charge de la petite enfance. Les précédents projets, notamment avec Crèches de France, n’ont pu aboutir. » Et de rappeler que « l’installation de ce type de crèche ne se substitue pas au développement de structures municipales » . Fin 2019, la Ville ouvrira un multi-accueil de 42 places au Chêne-Gala.

Marché groupé de l’énergie

La Ville de Rezé va souscrire une convention avec Nantes Métropole pour la fourniture et l’acheminement d’énergie. Un marché groupé déjà initié pour l’électricité qui sera désormais étendu au gaz. Ce groupement a déjà permis de réaliser des économies, plus de 100 000 euros, souligne Julien Bouron, conseiller municipal  en charge de la transition énergétique.

Un espace numérique dans deux écoles

Deux écoles seront équipées d’un espace numérique de travail. Une plateforme d’échange sécurisée destinée aux élèves, parents et enseignants. La Ville a adhéré à un groupement de commandes avec le Rectorat afin de disposer du logiciel. « Rezé  s’engage fortement dans le numérique à l’école, souligne Charlotte Prévot, conseillère municipale en charge des nouvelles technologies. Une démarche menée en lien avec les enseignants. »

Commentaire(s)